dimanche 3 décembre 2017

La terrasse bois

Nous commençons enfin à nous occuper de l'extérieur. On commence un peu à en avoir marre d'avoir des parpaings en guise d'escalier et de la terre battue accidentée en guise de terrasse. Du coup nous nous sommes attelés a la construction de la terrasse bois.

Comme d'habitude, nous commençons par esquisser les plans avec sketchup.



La terrasse sera sur plots. Elle est pensée pour minimiser le nombre de plots. Ces derniers sont faits d'une base en béton et d'un poteau en bois autoclave.
Chaque paire de plot porte une poutre principale sur laquelle on visse une lierne. Entre les poutres viendront les solives posées tous les 50cm sur lesquelles seront vissées les lames.

Les dimensions sont les suivantes :
Plots béton ~30*30*20cm
Poteaux bois autoclave 8*11cm
Poutres principales 7*25cm
Solives 5*15cm
Liernes 4*6cm
Lames 2,7*14,5cm

Tout le bois est en douglas. Seuls les poteau qui reposeront sur les plots béton sont traités autoclave.
Pour info, les lames sont en fait de simples planches rabotées 3 faces, la structure est livrée brute.
La portée maximale est de 3m pour les poutres et 2m pour les solives.
Les sections sont largement surdimensionnées. Elles autorisent une charge d'environ 500kg/m².

Tous le bois de structure est fourni par la scierie Latger à Cuq-Toulza, qui en passant ferme pour laisser la place aux jeunes. Les Latger ont pris leur retraite et la scierie est reprise par la SARL Fournié. Les poteaux autoclave et la quincaillerie viennent de la scierie Cazalé à Toulouse.


Les plots

On commence par repérer les emplacements des trous. Pour cela, on fait des petits piquets et on tire un cordeau. Les plots béton dans notre cas n'ont pas à être parfaitement placés. Le poteau pourra être déplacé sur la surface du plot pour tomber comme il faut.
On utilise la règle des 3-4-5 quand il faut être à l’équerre des murs.


On place un repère ou un piquet sur chaque futur plot. Ensuite on creuse ! Là un grand merci à David qui m'a prêté son super perforateur pour faire les trous facilement.




Alors évidement, quand on fait des trous, on casse des tuyaux... Ici c'est l’évacuation de la maison. Rien de très grave, un morceau de tuyau du même diamètre coupé sur la longueur, que l'on vient emmancher avec de la colle, et c'est réparé.


L'étape qui suit est le coulage du béton. Nous avons 35 plots de 30*30*20cm soit 0.018m3. Par le nombre de plots cela nous fait 0.63m3. Multiplié par la masse volumique du béton (environ 2T/m3), on arrive à 1,26T de béton nécessaire. Soit un peu plus d'une cinquantaine de sacs de 25kg. Livré par camion dans notre cas.





Quelques heures à 5 personnes ont suffi à tout couler. On remplit, on vibre et on lisse à la truelle.
Merci beaucoup à Sixtine, Maxime et Tony d’être venus nous aider !


La structure

On commence par dérouler du film géotextile sur toute la surface. Cela peut être fait après mais c'est plus simple comme ça. On le cale bien.


 
Les poteaux reposent sur des cales anti-remontées capillaires. Ils sont boulonnés aux plots avec des équerres métalliques. On utilise des goujons d'encrage 10mm*8cm et des vis inox 5*50mm.



On commence par repérer la hauteur d'un plot de référence, puis d'un deuxième au niveau et à la règle. On met en place les 4 angles et les deux poutres d'extrémité. Puis au cordeau on mesure la hauteur des autres poteaux.


On met ensuite en place toutes les poutres et on y ajoute les liernes vissées avec des vis inox 5*70mm. La hauteur des liernes sur la poutre est définie à l'aide d'une chute de solive que l'on aligne en haut de la poutre. On a mis une vis tous les 25cm environ.


 
Deux remarques:
Les plots ne sont pas forcement aux extrémités des poutres. On peut s'adapter au terrain et aux contraintes (tuyaux, réseaux...) et décaler certains plots dans l'axe des poutres.
Les poteaux sont finis avec une découpe de type mi-bois pour bien les fixer aux poutres. On utilise des vis inox 5*100mm.

On attaque ensuite la pose des solives. On commence par marquer les poutres tous les 50cm et à mesurer les entraxes. On note les mesures sur le bois.



Et c'est parti pour la découpe et la pose. Chaque solive repose sur les liernes. Quand on peut, on la visse en traversant la poutre (avec pré-trou), sinon on la visse en diagonale dans la poutre par le dessus. On utilise des vis inox 5*100mm.







 C'est une partie plutôt gratifiante qui avance vite. La structure devient très rigide et ne nécessite pas de contreventement supplémentaire.


Les lames

Elles ont été commandées en scierie à la longueur des terrasses, du coup pas de découpes compliquées à faire. On fait une coupe de propreté pour le coté mur, et on pose toutes les lames avant de les visser. On laisse dépasser à l'extérieur.


 

On visse les lames (2 vis par lame) coté mur à 12mm du mur et avec un espace de 6mm entre les lames.  Ces espaces sont arbitraires, ils sont donnés par mes outils utilisés comme cales. Vous pourriez faire un peu moins mais il faut s'assurer que les lames ne se touchent pas en hiver. On utilise des vis inox 5*60mm.


Remarque:
En schématisant un peu : en hiver, l’écart entre lames à la pose peut être réduit, le bois étant humide et dilaté ; en été il doit être augmenté, le bois étant sec et rétracté. 

On visse ensuite l'autre extrémité en respectant le même espace entre les lames. A chaque poutre on ajuste en jouant sur l'espace de plusieurs lames pour ne pas partir progressivement de biais.
On visse ensuite le centre des lames en réglant l'espace avec un petit pied de biche. Les lames sont souvent un peu courbes ou cintrées. On ajoute enfin 2 vis à chaque intersection des lames avec une solive (pour résumer et permettre de calculer le nombre de vis nécessaires, ça donne au final 2 vis par lame tous les 50 cm). Les 2 vis sont placées à environ 1,5/2 cm du bord des lames.



On termine par la découpe de toutes les lames. On repère au cordeau la ligne de coupe. Puis on coupe à la scie circulaire. Ici nous avons une règle de coupe mais ça peut se faire sans, ou avec une règle de maçon.



Quelques points particuliers :

Nous avons eu besoin de faire une trappe de visite pour accéder à un regard. Il faut juste couper les lames avant de les visser.



Nous avons rehaussé les regards pluviaux pour les contourner ensuite.



Pour la porte d'entrée, on a fait dépasser les lames jusqu'au seuil.



 Et voila nos terrasses en place pour les beaux jours.





Il nous reste à réaliser les terrasses au nord. Elles seront faites en récupérant le bois des modules de terrasse. Il nous faudra aussi mettre des marches, habiller un peu les bords et mettre une pergola.  Mais ça attendra le retour des beaux jours et la pose des enduits de finition.
Un immense merci à Laure, Sixtine et Maxime qui sont venus nous prêter main forte dans la bonne humeur.

Infos pratiques :
Surface : ~62m2
Durée du chantier : 10 jours
Budget : ~3200€ (Béton et géotextile 450€, Bois 2400€, Visserie et quincaillerie 350€)




Aucun commentaire:

Publier un commentaire