vendredi 14 août 2015

La préparation des enduits en famille

Nos vacances ont été l'occasion de recevoir la famille et les amis à la maison. Les pauvres n'imaginaient pas être mis en esclavage du matin au soir. Le programme était le préparation des enduits intérieurs. Nous avons préparé les supports pour recevoir un enduit terre prêt à l'emploi, le blanc Saint Ferréol de chez Terrargile. Chaque type de support reçoit une préparation particulière.

Les protections

Les bois, les haut et bas de fenêtres, les portes, sols et fenêtres doivent être protégés. C'est long à faire mais ça évitera bien du nettoyage après. On utilise des restes de bâche transparente, du scotch orange et surtout, la grande découverte (merci Priscilla), le rouleau de plastique avec l'adhésif sur le coté de ce type là.
Petite remarque pour les enduits, il faut mettre l'adhésif de protection en prenant en compte l'épaisseur du futur enduit (2 à 3cm dans notre cas) pour ne pas arracher l'enduit en ôtant le scotch de protection ...



Les murs GREB

Les murs GREB sont assez délicats à enduire à cause de l'alternance bois et mortier GREB. Ces deux matériaux n'ayant pas les mêmes coefficients de dilatation, on risque de se retrouver avec une fissure au niveau de chaque poteau. Pour gérer ça il va falloir maroufler une trame de verre dans la première couche d'enduit sur toute la surface, mais on verra ça plus tard. Pour l'instant on recouvre les bois et les surfaces les plus lisses avec une peinture acrylique blanche standard à laquelle on ajoute du sable 0/4. Cela permet d'avoir une surface granuleuse pour améliorer l'accroche.





Le mélange se fait au feeling afin d'avoir quelque chose de la consistance d'une crème fraiche.

Les cloisons terre-paille

Les cloisons terre-paille sont recouvertes d'une barbotine d'argile. On a mis à fondre des blocs de terre-crue dans l'eau puis mélangé jusqu'à obtenir une sorte de peinture d'argile épaisse. Le mélange est appliqué à la brosse à encoller.

Au passage nous avons aussi recouvert les bois de la peinture acrylique au sable. Dans la salle de bain nous avons ajouté un peu de chaux hydraulique NHL3.5 dans le mélange pour faire une accroche transitoire entre terre-paille et enduit chaux.



A la fin on rase les brins de paille qui dépassent pour avoir une surface prête à recevoir l'enduit.

Les cloisons en canisse

Les cloisons en canisse doivent recevoir une pré-couche d'enduit qui vient entre les canisse et remplit les "trous" entre les canisses et l'isolant. On utilise l'enduit prêt à l'emploi, assez liquide, que l'on applique patiemment à la truelle et à la taloche.







C'est plutôt long à faire mais nécessaire pour que l'enduit accroche comme il faut. Si on ne prépare pas le support, la première couche d'enduit risque de se décoller par plaque lors de la pose car elle ne pénètre pas bien entre les canisses.

Haut et bas de fenêtres

Les hauts et bas de fenêtre sont posés avant les enduits pour une meilleure finition. Ils seront noyés dans l'enduit.
Les hauts de fenêtre sont difficiles à enduire. On a préféré les faire en bois avec des lames de plancher en pin.




Les bas de fenêtres sont eux coupés dans des panneaux pleins. Un panneau en chêne pour la cuisine et en bambou pour les toilettes et la salle de bain.


 

 

Lambris du garage

Vous me direz que ça n'a aucun rapport avec les enduits et vous n'aurez pas tort. Mais nous pensions initialement mettre des enduits dans le garage. Et on a fini par se dire que c'était très luxueux pour un garage. Le lambris finit bien et est facile à poser. Du coup ce fut notre activité de repos entre deux murs d'enduit :-).





Et voila! Il reste encore quelques protections à poser mais globalement c'est prêt pour les enduits. On tient à remercier chaudement Marie-Anne, Cécile, Reginald, Soizic, Maëlle, Sixtine, Manue, Gildas, Erell, Anaëlle, Joud, Cricri, Timothée, Manon et Seb qui sont venus nous aider et qui n'ont pas ménagé leurs efforts !

Aucun commentaire:

Publier un commentaire