mercredi 5 août 2015

Une Phyto mobile

Voici la première belle coquille de notre projet. Lors de l'installation de la phytoépuration, nous avions fait le terrassement en fonction du niveau du sol naturel. Les fondations n'étaient pas encore creusées, nous n'avions pas de repères. Nous pensions que la phyto était au bon niveau, quelques mois plus tard, nous avons réalisé que l'entrée de la phyto était seulement 10cm plus bas que la sortie de la maison, soit 60cm trop haut.



Voulant éviter de mettre en place une pompe de relevage, après une grande discussion avec nos correspondants de PhytoEpur, nous avons décidé de déplacer complétement la phyto pour la mettre 15m plus bas sur le terrain et ainsi gagner presque 1m de pente naturelle. Cela permet de faire une évacuation avec une pente naturelle d'environ 2cm/m.

La première étape a consisté à creuser la nouvelle implantation puis à mettre du sable bien nivelé au fond. En parallèle on vide l'eau des bacs avec une pompe électrique.



La deuxième étape est le déplacement des bacs. C'est facile à dire mais c'est le point le plus critique. Il ne faut surtout pas casser les bacs. Il faut commencer par gratter autour du bac. On enroule ensuite une grosse sangle autour. En quatre points, on accroche à la sangle des cordes pour attacher les crochets de la mini-pelle-grue. On évite tout contact du métal avec le bac pour éviter un point de pression qui pourrait casser le plastique. Et c'est parti pour le déplacement, les bacs faisant dans les 350kg et se déformant un peu, on y va doucement.


On refait des marches tous les 10cm pour créer une pente naturelle puis on remet les bacs en place. Le tout sous le regard avisé du chat.




Quand tous les bacs sont remis en place.On installe les évacuations définitives. Des regards de curage sont mis en place tous les 8m environ pour déboucher les tuyaux si nécessaire.




On place également le regard de bascule et le regard du filtre à paille de maison.





On rebouche les bords de la phyto et on les nivelle pour finir. Nous n'avons pas refait de tranchée drainante, le trop plein final part directement au talus.


Et voila une phyto déplacée, servant à la fois pour le mobil-home et la maison. Ce fut pas mal de stress mais au final tout marche !



Aucun commentaire:

Publier un commentaire