mercredi 13 mai 2015

Une cloison en terre-paille allegée


L'idée de cloisons en terre-paille nous est venue du n° de La Maison écologique de janvier-février 2012. Comme il nous restait pas mal de bottes de paille et que la terre il y en a dans le jardin, ça semblait être une bonne solution. On a seulement choisi de mettre moins de terre et d'avoir au final un mélange terre-paille allégé comme sur ce blog dont on s'est beaucoup inspiré. 

Le mélange allégé présente l'intérêt :
  • d'être solide (on n'a pas d'élément de comparaison puisqu'on a pas expérimenté le terre-paille tout court mais la cloison réalisée en terre-paille allégée est plutôt résistante)
  • de sécher rapidement (on a pas vu l'apparition de champignons ou de plantes vertes sur notre cloison)
  • d'être légère (peut être nécessaire pour un étage)
  • d'être un bon isolant acoustique (enfin c'est ce qu'on a lu)

La réalisation de l'ossature a été décrite dans cet article. Les montants font 4*10cm et ont un écart max de 55cm. Pour préparer cette ossature à recevoir le mélange terre-paille, on a ajouté, sur chaque face des montants, au milieu, un liteau cloué sur chant. La paille sera tassée autour de ce liteau qui a donc un rôle très important dans le maintien de la paille entre deux montants.

On a également ajouté, en suivant le même principe que pour le reste de la maison, des bandes d'OSB vissées à l'ossature pour accueillir les boîtiers électriques et on a tiré les gaines qui vont bien.



Et c'est parti pour notre premier essai. 

La barbotine de terre est un mélange terre-eau plutôt liquide. On a mis de la terre dans une poubelle avec de l'eau par dessus et on a laissé tremper toute la nuit. Le lendemain, on malaxe (avec une visseuse et une tige mélangeuse, en papotant) et on ajoute de l'eau ou non selon la consistance qui ressemble pas mal à une pâte à crêpe. En fait, plus la barbotine est liquide, plus le mélange barbotine/paille est aisé. 

Le mélange terre-paille s'est fait dans une brouette, on défait une galette de paille (qui remplit la brouette) et on ajoute 1,5 à 2 doses de barbotine - notre doseur est ici un bocal en verre de 50cl. On mélange avec les mains la paille et la barbotine pour que tous les brins de paille soient au moins légèrement imprégnés de barbotine (genre vinaigrette). C'est prêt.


Le morceau de cloison a réaliser est banché : on visse deux plaques d'OSB aux montants et on tasse la paille. Chez nous, la paille est tassée le plus horizontalement possible (pas tout à fait dans les premiers coffrages). On choisit une poignée de brins de paille assez longs dont on retourne un bout, ce bout plus épais est mis "en force" entre le liteau et la banche et est fortement tassé. On répète cette opération pour les 4 angles du coffrage et on comble le centre, si besoin, avec une autre poignée de paille. On tasse quand même suffisamment au centre pour s'assurer qu'il y a assez de paille mais le plus important c'est de bien tasser autour des liteaux. 
Ce qui est bien avec ce type de cloison c'est qu'on peut décoffrer aussitôt que le coffrage est rempli.


La première conclusion après ce début de cloison c'est que certes, c'est étonnamment solide : quand on tape assez fort sur la cloison, au milieu de la paille, c'est l'ensemble de la cloison qui résonne. Mais que c'est aussi très long à réaliser ... 

Fin du 1er jour, 1 personne :


Fin du 2ème jour, 1 personne :


Fin du 4ème jour, 2 personnes : 
La fin de la cloison s'est faite en montant la banche d'un côté jusqu'en haut de la cloison et en montant progressivement la banche de l'autre côté pour tasser au fur et à mesure jusqu'à 1 cm du haut de la cloison. Au final, le haut des cloisons est assez propre.

 

Merci beaucoup à Olivier pour l'énorme énergie qu'il a donnée pour terminer cette première cloison. 

En synthèse, on estime le temps de réalisation de 9m² de cloison terre-paille allégée à 2 jours 1/2 à 2 personnes. Ça n'est pas difficile, c'est juste long ... Du coup, on a décidé de réaliser 2 autres cloisons (environ 15m² au total) en terre-paille allégée. Les autres cloisons (environ 50m²) seront réalisées avec des panneaux de laine de bois semi-rigides. On vous en parlera plus tard.

12 commentaires:

  1. J'ai enfin l'occasion de connaitre Olivier, mais du coup on a plus le chat !
    Sympa vos murs terre- paille, mais avec quoi allez vous les recouvrir ? Ils ne restent pas brut ?
    J'ai bien aimé la construction du légo-poêle , ça avance bien.
    Bon courage MINICLA

    RépondreSupprimer
  2. Bonjour,
    Avez-vous une idée du poids du terre paille ?
    Belle semaine

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour,

      Nous ne l'avons pas pesée nous même mais d’après la littérature dont nous nous sommes inspirée, la densité de ce mélange doit être autour des 400kg/m3.

      Supprimer
  3. Bonjour,
    Un très beau site plein de bonnes idées. Ayant un stock de paille restant des murs, nous envisageons des cloisons en terre paille allégé également. Quel est le temps de séchage avant enduit ? Merci pour votre retour d'expérience !!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour,

      Le temps de séchage dépend de beaucoup de choses : la quantité de terre et d'eau, l'humidité ambiante, l'épaisseur de la cloison ... Je dirais au moins 1 mois avant que nos cloisons (peu chargées en argile et 10cm d'épaisseur en plein été aient été sèches à coeur. Sèches au toucher en 3/4 jours.

      Ensuite, on ne l'a peut-être pas encore écrit dans le blog mais nos cloisons terre-paille allegées sont assez fragiles sur les 20 derniers centimètres. Le tassement est plus difficile et on a pas trouvé LA solution (peut-être un tasseau horizontal à cet endroit ?). Il faut tasser le plus soigneusement possible et si nécessaire 'enduire "délicatement" sur une trame.

      Supprimer
  4. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

    RépondreSupprimer
  5. Jé de Sauvequipaille2 mai 2017 à 15:22

    Bonjour,
    Merci encore pour tout vos tutos qui nous aident bien dans notre projet.
    J'hesite encore quand à la façon dont on va faire les cloisons. Je pense opter pour le terre-paille, mais je me pose la question de sa bonne isolation phonique et de son épaisseur que je souhaite minimum. Vous qui avez testé plusieurs type de cloisons, quelles sont vos remarques en termes d'isolation phoniques? merci

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour,

      C'est une question difficile. Nos murs se ressemblent assez peu. Il y a du terre-paille (ep 10cm) et de la fibre de bois (ep 8cm). Par dessus il y a soit de l'enduit soit du lambris. Les épaisseurs finies varient de 10cm en fibre à 14-15cm en terre-paille. Du coup l'enduit joue aussi. Les cloisons sont toutes plutôt bien isolées phoniquement.
      J'ai l'impression que la fibre étouffait bien le son avant enduit. En tout cas il me semblerait que la cloisons terre-paille devra être plus épaisse au final que la cloison fibre de bois pour la même perf.
      Par contre mon avis est plus que subjectif, on n'a fait aucun test concret, c'est juste du feeling :-)

      Bon courage !
      Romain

      Supprimer
  6. Jé de Sauvequipaille4 mai 2017 à 19:18

    Merci!! C'est déjà un indice précieux! Si tu n'entends pas une personne chuchoter derrière ta cloison terre-paille, c'est déjà çà. Après penses tu que physiquement la cloison terre-paille peut etre plus fine, disons en partant sur une base de montant 8cm.(Bien sur au détriment du phonique mais est ce que cela tient debout?) . Je suppose qu'il est assez difficile de faire un enduit terre de 1cm sur chaque face sachant sue la surface du terre-paille ne doit pas etre nickel n'est ce pas?
    Encore merci pour tes réflexions sur le sujet.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La littérature et les réalisations que l'on trouve sont souvent sur du 10 à 14cm d'épaisseur. Mais la réalisation des nôtres me laisse à penser qu'on peut réduire. Une épaisseur de 8cm c'est déjà pas mal, si on y ajoute 1cm d'enduit de chaque coté ça fait une belle cloison. Je pense qu'il y a un rapport à trouver entre épaisseur et entraxe des montants. Il faut je pense garder un entraxe raisonnable (peut-être max 50cm). Et il faut bien tasser. Le mélange une fois sec est quand même assez dur et se tient bien.
      Pour l'enduit, si on passe une barbotine d'argile par dessus la paille (passée à la brosse à encoller), on crée une croûte qui tient bien et qui plaque les brins récalcitrants. On taille ce qui dépasse aux ciseaux. Du coup le support est plutôt propre et l'enduit sur 1cm est faisable. Nous avons fait guère plus par endroits. Au pire on peut agrafer une trame de verre pour plaquer et tenir tout ça. Nous l'avons aussi fait par endroits :-)
      Donc oui je pense que ça se tente quitte à utiliser un peu de trame si la paille ne se tient pas partout nickel.
      Bon courage !

      Supprimer
  7. Bonjour,
    Merci pour vos articles détaillés qui nous ont bien inspirés !
    Nous avons débuté notre première cloison il y une semaine, et j'aimerais votre retour suite à quelques-unes de nos observations :
    - A présent entièrement remplie, la base datant d'il y a une semaine, notre cloison est toujours un peu molle. Elle est très ferme lorsqu'on appuie sur une partie en particulier (nous avons beaucoup tassé, même en partie centrale), mais lorsque lon imprime une poussée plus globale, on sent une sorte de rebond, comme le ferait un matelas
    - On voit des traces de moisissures apparaître, en particulier sur les parties les plus tassées et sur le côté du mur qui n'est pas exposé à la lumière.
    Etes-vous passés par là, et tout cela est-il passager ?
    En vous remerciant par avance pour vos éclairages !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour et désolé pour le retour tardif, je n'ai pas reçu les notifications des derniers commentaires.
      Mon retour arrive sans doute après la bataille mais ça aidera peut-être d'autre auto-constructeurs. Nous avions un mur dur au touché en surface près 3-4 jours environ. Par contre les cloisons on bien mis 1 mois à sécher. Et oui il y a moisissures qui peuvent apparaitre, ou des champignons :-) Rien de bien grave. Quand tout est sec plus rien ne peut vivre.
      Par contre difficile de commenter votre cas ne sachant pas la nature du mélange.

      Supprimer